Le mode de production

Les plantes médicinales proviennent essentiellement d'un grand jardin de 1 ha localisé sur une bande de sable alluvionnaire de Loire. Entouré de jeunes haies, ce jardin est divisé en parcelles de 400m² sur lesquelles les cultures sont menées en rangs de 25m. L'assolement inclut une cinquantaine de plantes réparties entre plantes annuelles (dont on récolte les feuilles, les fleurs ou les fruits, ou bien les racines) et vivaces dont un tiers est renouvelé chaque année. La culture de la camomille romaine, fleuron de l'Anjou, occupe une parcelle entière. La rotation s'effectue donc sur 8 ans, une des 8 parcelles étant menée en jachère fleurie.

Le reste du jardin se plante progressivement de fruitiers ou d'arbres d'intérêt médicinal. Des cultures de vivaces s'intercalent entre leur rangs, occupant à mesure une surface plus importante.

Toute la production est réalisées selon la cahier des charges de l'agriculture biologique, certifiée par l'organisme Ecocert  France SAS - BP 47, 32600 L'Isle Jourdain

Deux logos peuvent indiquer le respect du cahier des charges de l'agriculture biologique européen. Outre le logo "AB" français qui reste optionnel, le logo officiel est européen et représente une feuille constituée d'étoiles.


La cueillette

Certaines plantes sont largement présentes dans la nature et font l'objet de cueillette. Cette cueillette s'effectue soit dans le jardin pour certaines "mauvaises herbes" (qui se révèlent bonnes sous un aspect santé : prêle, chiendent, pissenlit, plantain...), soit sur les rives de la Loire (ortie, salicaire, lierre terrestre, frêne, saule, ...), soit sur une ferme en AB à proximité qui possède une culture, un bocage ou des zones de biodiversités d'intérêt (vigne rouge, aubépine, églantier, sureau, tilleul, ...).

Le produit de ces cueillettes porte également la marque AB.